Une part du lycée d'Aubin dans le vol du Breguet XIV (janvier 2011)

Catégorie : 2010-2011

Article du Midi Libre du 30/01/2011

Une part du lycée d'Aubin dans le vol du Breguet XIV

DR

Le lycée des métiers du bois et de l'habitat d'Aubin a participé, à sa manière, à la reconstitution du rallye aérien entre Toulouse et Saint-Louis du Sénégal, disputé sur quatre étapes et par 18 avions emblématiques de la grande aventure de l'Aéropostale, dont le départ a été donné de l'aérodrome de Toulouse-Lasbordes le 18 septembre dernier. À l'origine de cet événement, on retrouve l'association Breguet XIV, présidée par Eugène Bellet, qui réunit des passionnés d'aviation. Une association qui s'est trouvée, en la personne de Marie-Vicente Latécoère, un relais de choix au sein de la région Midi-Pyrénées, et qui s'est donnée pour mission de rendre hommage aux pilotes de l'aéropostale : les Mermoz, Guillaumet, Saint-Exupéry…

Cet hommage fut rendu sous la forme d'un défi qui a pris ses marques fin 1992. L'objectif était de construire, à l'identique, avec les mêmes moyens matériels qu'à l'époque, une réplique parfaite du Breguet XIV, avec le concours de plusieurs partenaires, dont l'Éducation nationale. C'est donc dans ce cadre que le lycée d'Aubin a été sollicité en 1993 pour participer à cette initiative. Pierre Blot, professeur spécialisé en construction-bois depuis 22 ans au lycée, se souvient très bien de cette expérience, pour y avoir été pris part personnellement, avec un groupe d'élèves.

Ces derniers, une douzaine, étaient tous titulaires d'un Bac opérateur-programmeur sur machine bois à commandes numériques. Les Aubinois se sont vus proposer de travailler sur les ailes du Breguet XIV, un avion biplan d'une envergure de 14,36 m, d'une longueur de 8,87 m et d'une hauteur de 3,30 m, dont le premier exemplaire a été fabriqué en 1916, avant d'être produit à plus de 5 500 exemplaires les deux années suivantes. Il s'agissait alors d'avoir la domination aérienne pendant la fin de la première guerre mondiale.

Le lycée aubinois, en répondant scrupuleusement au cahier des charges et en s'appuyant sur les plans d'époque fournis, s'est attaché à travailler sur les nervures internes des ailes, au nombre de 96, selon 5 modèles différents.   « Un travail de longue haleine », se souvient Pierre Blot. Car plusieurs mois auront été nécessaires pour travailler la matière première : du contre-plaqué spécifique à l'aviation, d'une épaisseur variant de 16/10 à 32/10 de millimètres en fonction de l'emplacement sur les nervures.  

« Ce n'était pas simple de travailler sur ces faibles épaisseurs
, se souvient encore Pierre Blot. Le calibrage de ces contreplaqués nous a amenés à improviser un peu, au coup par coup. » Un système D payant, puisque le lycée aubinois a parfaitement répondu aux exigences de l'association de passionnés d'aviation. Cette dernière, au bout de 16 longues années d'engagement, a donc réussi son challenge et a pu assembler, à Toulouse, ce Breguet XIV F-POST : le seul avion de ce type en situation de vol dans le monde et dont on peut voir au lycée d'Aubin la maquette, réalisée par un ancien professeur, Gabriel Bouzat.

Le lycée d'Aubin propose, samedi 19 février, une journée portes ouvertes.  

Modifier le commentaire 

par admin aubin le 05 févr. 2012 à 15:18

haut de page